5 COINS À EXPLORER SUR L’ÎLE DE GRAN CANARIA

février 25, 2021

Qu’est-ce qui vous vient en premier à l’esprit en pensant à l’île de Gran Canaria: une eau cristalline, des plages à n’en plus finir, le beau temps ou encore le surf et le beach volley? Si en lisant ces quelques mots, vous vous dîtes “humm… oui, c’est exactement ce que je recherche !” attendez un peu de lire la suite de cet article avant de réserver votre voyage à Maspalomas. C’est indéniable, les dunes de Maspalomas valent le détour mais l’île de Gran Canaria a tellement plus à offrir en termes de nature ! Si vous vous concentrez sur les plages pour votre séjour de surf, ne passez pas pour autant à côté de tout ce que l’île a à vous offrir en dehors de ses magnifiques plages. Dans cet article, on vous dévoile 5 endroits bien gardés dans lesquels vous découvrirez la magnifique de l’île de Gran Canaria.

1.    Pour ceux qui veulent changer les choses

Peu de touristes viennent à la nage jusqu’à l’île de Gran Canaria, ainsi tous ceux qui prennent l’avion participent aux émissions de CO2. Une fois arrivé, nous choisissions d’être hébergés soit à l’hôtel, soit dans un appartement. Certains d’entre nous préfèrent les formules “Tout compris” tandis que d’autres préfèrent faire leurs courses eux-mêmes au supermarché. Quel que soit notre choix de vacances, nous consommons. Pendant que nous savourons notre cocktail avec une paille en plastique, que nous buvons de l’eau en bouteille et que nous vidons un tube de crème solaire après l’autre, la nature souffre. Le tourisme est devenu l’un des ennemi n°1 de la nature. En effet, il paraît tout-à-fait normal, de nos jours, de prendre l’avion pour aller d’un bout à l’autre de la plante et nous en venons à oublier qu’il y a quelques années, au début du tourisme de masse, prendre l’avion était un luxe. Aujourd’hui, les billets d’avions deviennent de plus en plus abordables, ce qui a pour conséquences d’intensifier le tourisme de masse et avec lui, les problématiques environnementales. Humboldt avait fait remarquer, que la forêt primaire des îles Canaries était en train de disparaitre à cause de l’activité humaine et ce dès le début du 19ème siècle. Aujourd’hui c’est moins d’1% de la forêt qui a pu être préservé. Heureusement, pendant votre séjour, vous pouvez agir et participer au changement. Jetez un coup d’œil à notre projet “The Surfers’ Forest” si l’idée de redonner à la nature un peu de ce que nous lui prenons vous intéresse.

2.    Pour les Tarzans et Janes

La réserve naturelle “Los Tilos de Moya” fait partie de la zone protégée du parc Dorama. Là-bas, vous pourrez vous faire une idée de ce à quoi ressemblait la forêt tropicale quelques siècles plus tôt. Vous pouvez commencer une superbe randonnée au Centre de Protection de la Nature et parcourir une boucle d’environ 2 kilomètres. La zone elle-même constituait autrefois le lit d’une rivière et couvre une superficie de 91,5 hectares. Cela équivaut à près de 130 terrains de football. Cette courte randonnée peut être parcouru par tout le monde, il n’est pas nécessaire d’être un super athlète ou un randonneur expérimenté pour pouvoir l’apprécier. Restez tout de même vigilant, le sentier est parfois un peu montagneux et vous marcherez en plein jungle. Pensez donc à prendre de bonnes chaussures, une bouteille d’eau et un téléphone, surtout si vous marchez seul ! Il est aussi probable que vous rencontriez quelques animaux, mais ne vous inquiétez pas, vous ne risquez rien. Saluez-le et poursuivez votre chemin. Il est important de respecter les animaux et la nature lors de votre promenade. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez également visiter le Centre de Protection de la Nature au début ou à la fin de votre promenade. N’oubliez pas de vérifier les heures d’ouverture au préalable !

3.    Pour les aventuriers

Charco Azul – Agaete. Le nom fait rêver, pas vrai? La ville d’Agaete se trouve à seulement 30km de la capital Las Palmas de Gran Canaria. À quelques kilomètres de cette ville se trouve El Risco. Depuis ce village, vous pouvez vous balader dans la nature jusqu’à une endroit nommé “Charco Azul”. Pour vous y rendre il suffit de marcher environ 45 minutes, le site se trouvant à environ 3,5 km; avec le retour cela vous fera une promenade d’environ 2 heures. Le chemin est accessible, pas besoin d’être un grand sportif pour pouvoir l’apprécier. Mais quel est donc ce mystérieux endroit? Le “Charco Azul” est un site avec une splendide cascade! Pour être certain de contempler cette cascade, nous vous recommandons de vous y rendre un jour où il a plu quelques temps auparavant. Si vous êtes tentés par cette aventure mais que vous souhaitez vous y rendre en voiture, hé bien désolé, mais ça ne sera pas possible! Ce site est accessible uniquement à pied. Voyez les choses du bon coté, cela vous assure un endroit à l’abris des touristes!

4.    Pour les Indiana Jones

OK, un autre itinéraire de randonnée, mais celui-ci est encore différent des précédents ! Nous savons maintenant que Gran Canaria possède une forêt spectaculaire qui doit être protégée et reboisée. Nous savons qu’il existe des lieux naturels cachés à découvrir, alors quelle est la prochaine étape ? En 1868, un hôtel a été construit, le SPA-hôtel “Balneario de Azuaje”. C’était un lieu de repos et de récupération. Aujourd’hui, cet hôtel est abandonné et en ruine ce qui peut être dangereux (n’y entrez pas !). Toutefois, le charme de ce bâtiment en tant que témoin du passé touristique de cet endroit, est unique. L’endroit dans lequel l’hôtel a été construit est désormais une réserve naturelle nommée “Barranco de Azuaje” qui fait elle aussi partie du parc de Dorama. Venez découvrir ce lieu unique témoin de la naissance du tourisme sur l’île de Gran Canaria. Tout près de la ruine, se trouve un espace idéal pour pique-niquer et se reposer après la marche. Profitez bien de l’endroit tout en gardant l’endroit aussi propre qu’à votre arrivée.

5.    Pour les citadins

Vous cherchez un endroit plus proche des plages de surf de Las Palmas de Gran Canaria ? Vous n’avez pas besoin de louer une voiture pour profiter de la nature. Si vous séjournez dans la capitale de Gran Canaria, il existe un moyen très simple de faire connaissance avec la nature : le jardin botanique de Tafira, appelé Jardín Botánico Canario “Viera y Clavijo”. Le jardin a été construit en 1952 par le Suédois Eric Sventenius. Il présente environ 500 espèces différentes de plantes. Pour tout voir, 3 heures sont recommandées. Comme nous l’avons dit, vous n’avez pas besoin de voiture pour vous y rendre. Vous pouvez facilement prendre le bus depuis la vieille ville de Las Palmas, Vegueta (environ 30-45min), ou même depuis la plage de Las Canteras (1 heure, changement à Vegueta).

6.    Pour les amoureux de des(s)erts

Maintenant vous savez qu’il y a d’autres endroits naturels magnifiques à visiter et à connaître à Gran Canaria. Bien sûr les dunes de Maspalomas valent aussi le détour. Du désert en dessert ! La réserve naturelle avec les dunes de Maspalomas se compose de trois parties : une forêt de palmiers, une lagune et les fameuses dunes. La lagune appelée “Charco”, est un lieu de repos pour les oiseaux migrateurs lors de leur voyage entre l’Europe et l’Afrique. A côté de cette lagune commencent les dunes. Il y a deux hypothèses quant à la façon dont elles sont apparues : l’une d’elles serait due à l’érosion. La seconde repose sur une théorie élaborée par des scientifiques de l’université de Las Palmas : les dunes auraient pu être formées par un tsunami.

 

    Leave a comment

LE SURF CAMP Previous post LE SURF CAMP
Total:
×